Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Faculté de Droit, des Sciences Économiques et de Gestion du MansLogo Faculté de Droit, des Sciences Économiques et de Gestion du Mans
ACTUALITÉSACTUALITÉSACTUALITÉS
Covid-19Covid-19Covid-19

18 novembre 2020

Adoption motion LPPR

Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche - report du vote définitif

A l’initiative du domaine Droit (Le Mans – Laval), le conseil d’UFR de Droit, Sciences économique et de gestion, vient d’adopter à la quasi-unanimité la motion suivante demandant un report du vote définitif de la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR) aux fins de concertation et d’amélioration.

 

Le Conseil d’UFR exprime, tout d’abord, sa désapprobation devant le passage en force de la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR), sans aucun dialogue avec la communauté universitaire dans son ensemble qui assure depuis des mois un travail considérable pour maintenir un service public de qualité auprès des étudiants privés d’amphithéâtres ; il demande le rétablissement immédiat d’un dialogue entre la communauté universitaire, les institutions représentatives et le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Le Conseil d’UFR exprime, ensuite, sa ferme opposition à plusieurs des dispositions de la LPPR, notamment celles concernant les modes de financement et de recrutement annoncés qui fragilisent définitivement la recherche et les formations, accentuent les inégalités territoriales et compromettent l'avenir de nos jeunes chercheurs et de nos étudiants ; il demande un report du vote définitif de la loi aux fins de concertation et d'amélioration.

 

Le Conseil d’UFR rappelle enfin que les libertés académiques et le droit pour chacun d'étudier sont garants de toute démocratie ; il demande une loi respectant et portant haut l'indépendance et les valeurs fondamentales de l'Université française.  

 

 A la présidence de l'Université du Mans, le Conseil d’UFR demande de prendre position en faveur de la suspension immédiate de la procédure parlementaire de la LPPR pour l’avenir de la recherche et des enseignements, pour l’avenir de ses jeunes chercheurs et de ses étudiants.

 

Plus d'informations sur le site :Conférence des Praticiens de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (CPESR)

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez