HDR : Habilitation à Diriger des Recherches

Monsieur Nicolas GROSHENNY,
soutient l’Habilitation à Diriger des Recherches


Jeudi 5 juillet 2018
Salle T204 du Bâtiment Thémis, Faculté de Droit, Sciences économiques & de gestion

Le jury est composé de :
Monsieur Patrick FEVE, Professeur à l’Université de Toulouse I
Monsieur Frédéric KARAME, Professeur à Le Mans Université
Monsieur François LANGOT, Professeur à Le Mans Université
Monsieur Franck PORTIER, Professeur à L’University College London
Madame Thepthida SOPRASEUTH, Professeure à l’Université de Cergy-Pontoise

Résumé des travaux :
" Le thème général de ma recherche est l’évaluation de la politique monétaire de la Réserve Fédérale Américaine après la seconde guerre mondiale.

Dans un premier temps, je présenterai mes recherches sur la critique de Taylor “trop bas trop longtemps” relative a la période de 2002 a 2007. Dans un premier article, j’estime un modèle néo-keynésien avec chômage pour mesurer ce qui se serait passé si la Fed avait implémenté les prescriptions d’une règle de Taylor an cours de cette période. Une telle conduite monétaire aurait engendré une forte croissance du taux de chômage et cause un taux d’inf1ation trop faible. Les écarts par rapport a la règle de Taylor ont permis de réduire les risques de la déflation et d’une augmentation prolongée du chômage, déjà élevé. Ces résultats valident le témoignage de Bemanke (2010). Dans un second article, j’examine l’hypothèse selon laquelle la Fed aurait opéré du coté indéterminé de sa règle monétaire après la récession de 2001. J’estime un modèle permettant une distinction entre le taux général d’inf1ation et le noyau d’inf1ation et j’emploie des méthodes d’estimation Bayésiennes prenant en compte une éventuelle indétermination de l’équilibre macroéconomique. Mes résultats écartent toute éventualité d’indétermination et confirment que la Fed accordait une importance primordiale a l’indice core PCE au cours cette période.

Mes travaux traitent également des fluctuations du chômage, en tentant de ie décomposer entre les composantes structurelle et conjoncturelle. Comme 1’un des objectifs de la Fed est le plein emploi, au sens d’une égalisation du taux de chômage courant et du taux de chômage naturel, une analyse de ces deux taux de chômage est nécessaire pour évaluer la politique monétaire. Ie présenterai mes publications dans ce domaine et conclurai par une discussion de mes travaux en cours."

télécharger l’avis de soutenance

Mise à jour de la page le 28 juin 2018

Haut de la page ↑