Publications séminaires GAINS

28 novembre 2017 Raja CHEBBAH

en collaboration avec Lamia JAIDANE MAZIGH et Khaled JEGUIRIM

présente :

Size of Shadow Economy : an Analysis with the MIMIC Approach

Résumé :
Notre travail cherche à évaluer ce qu’on appelle l’économie informelle en la Tunisie, pour la période s’étalant de 1980 à 2015, et à tester l’effet de différentes variables macroéconomiques sur la ladite économie.
Afin de déterminer les principales causes de cette composante de l’économie tunisienne et d’étudier sa tendance au cours de ces dernières années, nous utilisons un modèle MIMIC (Multiple indicateurs Multiple causes).
Ce modèle est une forme particulière de modèle à équations structurelles, basé sur la théorie statistique des variables non observées. Il tient compte de plusieurs variables observables considérées comme causes et des variables indicatrices, pour déterminer la variable latente.
Les résultats de l’étude montrent que les facteurs clés qui expliquent l’économie informelle en Tunisie sont, le fardeau fiscal, l’importance du revenu par tête, l’ouverture commerciale et la faible contribution du secteur agricole. Par ailleurs, nous avons constaté que le poids de l’économie non officielle en Tunisie a tendance à augmenter au cours de la période étudiée, il est passé de 20 ,67% du PIB officiel en 1980 à 45,34 % en 2015, ce qui donne une moyenne annuelle de 30,85%.
Dans ce cadre, nous pouvons conclure que l’implémentation de quelques politiques économiques telle qu’une réforme fiscale ou un développement du secteur agricole, pouvait être efficace pour stabiliser ou réduire la taille de l’économie informelle en Tunisie.

Retour page des séminaires

Retour page IRA

Haut de la page ↑