Publications séminaires GAINS

24 octobre 2017 : Emmanuel AUVRAY

présente :

« Mesurer la concentration géographique des activités sur un territoire : le MAUP dans tous ses états. »

co-écrit avec Salima Bouayad Agha, GAINS (TEPP) et CREST

Résumé :

L’étude de la concentration géographique nécessite de disposer d’une mesure statistique fiable pour évaluer les disparités existantes et procéder à des comparaisons des niveaux de concentration par secteurs d’activité selon les territoires et à différentes dates.
Par nature, l’espace est continu mais sa discrétisation du fait du regroupement spatial d’observations sur des entités géographiques à une échelle plutôt qu’à une autre (communes, arrondissements, départements, régions) peut induire une erreur de mesure (Briant et al. (2010)), affectant ainsi la représentation de la concentration.
Ce travail se propose d’étudier, à partir de données simulées, jusqu’à quel point les indices de concentration géographique des activités, les plus généralement utilisés, peuvent être biaisés par l’agrégation géographique des données.
Nous montrons que les valeurs des indices sont sensibles à l’échelle géographique sur la base desquels ils sont calculés et que certains indices sont plus robustes que d’autres à l’agrégation géographique.
L’originalité de cette contribution tient à la nature des données utilisées.
En effet nous simulons différentes configurations de localisation en faisant varier systématiquement des frontières pour disposer de différents découpages d’un même espace et étudions la capacité des mesures standard de concentration à restituer ces schémas préalablement définis.
Nous montrons que les résultats sont divergents et que certains indices sont plus robustes que d’autres aux découpages considérés.

Retour page des séminaires

Retour page IRA

Haut de la page ↑